Magazine Découverte Espace Pro
Logo CNDB
bandeau magazine

 
OK Recherche approfondie Liens utiles Abonnement Contacts

Architecture & Habitat

Consommation

Economie & Politique

Education & Formation

Environnement & Nature

Gestion durable

International

Sciences & Techniques

Tourisme & Loisirs

 

Toutes les brèves

Tous les dossiers

Toutes les infos

Toutes les interviews

Toutes les nouveautés

 

Inscription Espace Pro



Interview


ARTICLE N°1299 - 6 juin 2002

" Il faut que chaque secteur de la filière se tourne vers l'exportation."

Corinne  Marbach

Corinne Marbach Chargée d'enquête au Sessi

Un entretien avec Corinne Marbach, responsable de l’enquête "Bois" du SESSI au Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie.

Boisforet-info : Corinne Marbach bonjour, merci d'avoir accepté l'invitation de boisforet-info pour la tribune du mois de mai à l’occasion du Carrefour International du Bois à Nantes. Corinne Marbach, vous êtes chef de bureau " ameublement au service " des statistiques industrielles au Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, et à ce titre vous êtes responsable de l'équipe qui s'est chargée ou qui se charge maintenant de manière biennale de la préparation de l'enquête de synthèse de la filière bois. Pouvez-vous me dire à quelle date le ministère de l'industrie et votre service s'est intéressé précisément à cette filière ?

Photo
© Blvdr

Corinne Marbach : Il y a 8 à 10 ans environ, le ministère est intervenu sur cette filière, par différents biais, notamment à l’occasion du Carrefour International du Bois et des études un peu plus larges justifiant une coopération avec le ministère de l'agriculture

BFI : Quand la première étude de synthèse a-t-elle été publiée?

En 1996, nous avions fait des fiches de synthèse et en 1998, pour le deuxième rendez-vous du carrefour du bois, nous avions fait une synthèse complète qui correspond à peu près à celle que nous avons faite cette année.

BFI : Donc aujourd'hui, vous en êtes donc à votre troisième étude sur la filière bois ?

C’est exact. Notre dernière enquête est vraiment complète. En outre, nous publions pour la première fois de courtes fiches sur les différents secteurs de la filière bois

BFI : Entre la " photographie " que vous a donnée la première étude et la troisième que vous venez de publier, avez-vous observé des évolutions notables concernant cette filière

Effectivement, on repère qu'il y a des secteurs d'activité qui sont particulièrement performants, par exemple dans l'industrie des panneaux alors que d’autres apparaissent un petit peu plus en retrait. Notons également les taux d'investissement qui évoluent régulièrement. Enfin, il faut remarquer les gros efforts à l'exportation même si les taux de couverture sont encore un peu en-deça de ce que l'on pourrait attendre. Indiscutablement, c'est une filière qui bouge.

BFI : Quel a été l'accueil de cette première étude et de celles qui ont suivi ?

Et bien, les résultats de nos enquêtes sont toujours très attendus. Nous profitons d’ailleurs de leur publication pour réunir sur ce salon des responsables de la profession. D’autant que notre travail associe des données de l'agriculture et de l'industrie dans le but de suivre cette filière le plus fidèlement.

BFI : Ce qui veut dire que le ministère de l'agriculture, avec son service statistique est également impliqué en amont dans cette étude ?

Photo
© Blvdr

Complètement. Dès le début, nous avons sollicité un partenariat avec l'agriculture car ses services ont en charge le suivi des ressources forestières, la récolte et les scieries. Nous voulions évidemment avoir leur appui, leur éclairage et leurs chiffres pour les intégrer aux données du ministère de l'industrie.

BFI : Aujourd'hui, au regard de votre expérience, quels enseignements tirez-vous de cette observation de la filière bois sur 6 années ? Quels sont, selon vous, les enjeux qui semblent déterminants pour les années à venir ?

Sur le plan méthodologique, je pense que l’apport du ministère de l'agriculture est très enrichissant car il nous ouvre un champ d’observation de la filière plus large.
S’agissant des enjeux, il faut que chaque secteur se tourne un peu plus sur l'exportation. La concurrence est rude, aussi bien dans le meuble que dans certains domaines des panneaux. Même si cette dernière activité va plutôt bien, la concurrence est très forte de la part des pays d'Asie.
La fabrication de meuble, quant à elle, est fortement concurrencée par des pays européens tels que l'Italie et, désormais, la Roumanie et par des pays d'Asie . Il y a donc également un travail important à faire dans ces domaines.

BFI : Corinne Marbach, merci d'avoir participé à cet entretien, notre magazine espère avoir de nouveaux contacts avec vous, à l’occasion de la sortie des études du SESSI.

Vous pouvez commander l'enquête '"Les chiffres de la filière bois 2002" ou télécharger ce document au format PDF (3167 Ko) sur le site du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie www.industrie.gouv.fr

NDR : "En l'état actuel des sources, cette enquête ne prend en compte que les entreprises de plus de 20 salariés. Ce qui exclut, de fait, une part non négligeable des acteurs de la filière. La collaboration du SESSI avec les services du Ministère de l'agriculture a d'ores et déjà permis de combler ce manque pour l'amont de la filière, à savoir la sylviculture et l'exploitation forestière. Compte tenu de l'intérêt que les professionnels portent à cette enquête, tout laisse à penser que le SESSI s'efforcera d'élargir ses données statistiques sur l'aval de la filière dans les prochaines éditions de son enquête."




écouter
(format mp3)



article précédent


liste des interviews


article suivant

envoyer cette page à un ami

accueil magazine

imprimer cette page

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© www.bois-foret.info © Belvédère ©a2sc web design ©Algodia
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et d'en respecter les dispositions.

retour en haut de page